-
SARDENT
Canton : Pontarion
Département de la Creuse
 
 
  Relevés imprimables de l'état-civil de la commune :

1648-1730  Baptêmes
1669-1730  Mariages
1669-1730  Sépultures


1833-1846  Naissances
1793-1812  Mariages
1833-1842  Mariages
1833-1846  Décès
1923-1932  Naissances
1908-1936  Mariages
Tables Nais., mariages, décès :
1793-1802

Dénombrement de la population :
Année 1906
Année 1911
Année 1921 en préparation
En ligne le :
11/06/2005
14/06/2005
14/06/2005

20/05/2008
21/02/2011

14/07/2008
02/03/2006
05/02/2011
10/05/2011

12/07/2009


24/12/2009
04/02/2010
mise à jour :
12/11/2009
"
"
09/0692008
19/06/2011
09/08/2008

02/02/2008

14/11/2011
auteurs :
Francis JAMOT
Olivier PASQUET
"

Michelle VERGNAUD
"
"
"
Michelle VERGNAUD
Denise FERNANDES




Olivier PASQUET
André CHEZLEBOUT
"
  Compléments :
Migrants hors du Limousin
Sur le ministère de la Culture :
base Mérimée        base Mistral
Sardent sur le portail creusois
Le monument aux morts
Vue du ciel
L'encours sur cette commune est assuré par Michelle VERGNAUD, tables NMD du 19°s
et Olivier PASQUET, BMS jusqu'à 1792.
Denise FERNANDES transcrit les Mariages 1908-1922 [11/05/11]
Périodes dépouillées 1648-1730 :
1648 à 1710 : Francis JAMOT
1710 à 1730 : Olivier PASQUET
 
    Insee : 23168        
Clic sur la carte pour agrandir le canton de Pontarion
 
Population légale (Insee) en :
Les Sardentais
2006
1906
1806
864 h
2195 h
1477 h
Superficie : 4.111 ha
Altitude : 455 à 680 m
Densité : 19 h/km2

 
        Sardent : un peu d'histoire, des photographies et quelques chiffres :  
 
Sardent par
Francis Jamot :


image
___________

Le Beau Serge
est considéré comme étant
le premier film de la
Nouvelle Vague.
Le tournage s'est déroulé du
4 décembre 1957 au 4 février 1958 à Sardent, dans la Creuse, village où Claude Chabrol a passé son enfance pendant la guerre.


image

image

image

image
___________

Sardent en 2009 :

image

image
___________

Cartes postales anciennes :

image


image


image


image


image


image


image
 

image


image


image


image


image


image
 


Notes de Francis Jamot :
Manquent les baptêmes : 1663 (février octobre)  1665 (deuxième semestre)  1670 (avril août)
Nombreux mariages absents.
BMS 1681-1690 (il manque les années 1681 et 1686)
BMS 1691 1710: période très lacunaire. 10 ans manquent entièrement: 1694, 1695, 1697, 1698, 1699, 1701,1702, 1704, 1705 et 1706.


Paroisses et Communes de France : Creuse
Christian POITOU, CNRS éditions, 2000

En 1477, « pays et comté de la Marche », châtellenie de Drouilles (Dupont-Ferrier). Châtellenie de Drouilles en 1643, 1686 et 1751.
Certains villages de Sardent (non précisés) ressortissaient à la sénéchaussée de Limoges (AN, D IV bis 45).
Ceilloux possédait une justice seigneuriale ressortissant à la sénéchaussée de Guéret siégeant au Pradeau, paroisse
de St-Léger-le-Guérétois à la fin de l'Ancien Régime (Rép. num. série B, col. B 51).

Province : Marche, à l'exception des villages de la Chaise, le Condreau, les Couteilles, le Grand-Blessac, le Mondoueix,
la Royère et la Vergne, situés en Poitou (A. Thomas, Le Comté de la Marche..., p. XLV).
Voir plus loin  (Royère ou les Distraits de Saint-Hilaire). Distraits de Saint-Hilaire).
Il existait deux églises à Sardent. L'église Saint-Symphorien, dans le bourg, était une annexe au XVI° siècle (Nadaud, p. 335).
Elle existait encore en 1783 (MSSC, t. XXVI, 1934, p. 157)

Toponymie :
- Sardant (pouillé de 1773) ; Sardan (1801).
Territoire et administration :
La collecte de la Royère (encore appelée les Distraits de Saint-Hilaire-le-Château) relevait au spirituel de la paroisse de Sardent,
mais constituait une collecte de l'élection de Bourganeuf, généralité de Limoges.
Les villages constituant cette collecte appartenaient à la province du Poitou (Cf A Thomas, Le Comté de la Marche..., p. XLIV).
Par lettres patentes du 16 mai 1724, les collectes des Hommes de Maisonnisses et des Hommes de Lavaud-Blanche
sont supprimées et rattachées à la paroisse de Sardent.

La paroisse fiscale de Sardent (élection de Guéret) était composée du bourg de Sardent et des villages de la Vedrenne, la Ronze,
la Faye-au-Bos, la Ribière-Gelade, la Chaumette, la Feite, le Chirombeau, le Chirongirolle, la Cheminade, la Chaffoule, Villejaleix,
les Chatrelles, Colombaud, les Cheirs, le Mazeau, le Mont-à-Sardent, le Mas-Tubert, la Ribeyrolle, le Monteil, le Maisounioux, Villechadaud, Ceilloux, le Mazelet, la Croussetitre, Basseigeas, Segondat, Mas-Mangeas, Marque, Las Chabanas, le Teil-au-Cher,
le Mas-Rivet, le Petit Blessac, Villeveignoux, le Chirou, le Mas, Nouallet, Caurgne, le Toureau et Tressaignes
(AD Hte-Vienne, C 119, Table... p. 12).

Démographie :- Communiants en 1762 selon Nadaud : 1650 ; communiants selon le pouillé de 1773 : 850.
-Militaires (compris dans les chiffres de population ci-dessus) :
An IV : 40 ; an XII : 41 ; 1806 : 30 ; 1820 : 4 ; 1831 :7.

Conservation des registres paroissiaux et d'état civil :
- A.D. : 1737-1792 ; 1793-1892.
- A.C. : 1648-1792 (1681, 1686, 1694-1695, 1697-1699, 1701-1702) ; 1793-1892 (manquent D. an III).

Bibliographie :
- Janicaud (Dr G.), « Sardent », MSSC, t. XXVI (1935), p. 155-160.
- Louradour (P.), « Sardent », MSSC, t. XXXIII (1958), p. 389-389.

Les Distraits de Saint-Hilaire-le-Château.
Territoire et administration :
- La Royère dépendait au spirituel de la paroisse de Sardent (élection de Guéret). Cette collecte était composée des villages de la Royère, Condreau, les Couteilles, la Chaise, la Vergne, le Mondoueix le Grand Blessac (AD Hte-Vienne, C 119, Table..., p. 12).


Notice par A. Lecler :
Dictionnaire Topographique, archéologique et historique de la Creuse
chez Vve H. DUCOURTIEUX, Limoges, 1902:

SARDENT est une commune du canton de Pontarion, qui a 2,337 habitants.
Sa superficie est de 4,103 hectares et son altitude va jusqu'à 680 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Vicus cujus vocabulum Seredinnus, VIII° siècle (Labbe, Nov. Bibl. mss, II, 599, Vita Sancti Pardulphi).    
Capellanus de Sardent, XIV° siècle (Pouillé).         
Parrochia de Sardenio, 1329, 1392; de Sarden, 1339, 1399; de Serdento, 1400, 1460 ;
Prior de Sardento, 1402 ; villa de Sardento 1453 ; paroisse de Sardent, 1460; de Sardan. 1498 (Ch. et cart. des Ternes),
1507 (Ch. de la Chapelle-Taillefer).
Sarclent, 1669 (Reg. par.).

Sardent était une cure de l'ancien archiprêtré de Bénévent, qui avait pour patron Saint Martin de Tours.
Vers la fin du XVIII° siècle il y avait 1,650 communiants (environ 2,200 habitants). L'évêque de Limoges y nommait un curé en 1586,
mais ce droit de nomination était exercé par l'abbé de Lesterps en 1444, 1576. 1646, 1754, 1759.

Le prieur-curé de Sardent, en 1438, fut envové au concile de Bâle par l'évêque de Limoges, Pierre de Montbrun. —N... Savy, curé de Sarclent, mourut en mai 1754. — N... Besse fut nommé en 1766. — Jean-Gabriel Midre de la Chabanne fut nommé en 1783 et de nouveau en 1804. — Jean-Baptiste Barben, vicaire de Sardent en 1790, subit la déportation pendant la persécution. — Joseph Benassy était curé en 1818 et jusqu'en 1826. — Thaite, en 1816 et 1830. — N... Monneyrat fut nommé en 1835. —
Christophe-Léonard Doreau en 1861. — Antoine Ledur :en 1871. — Claude Cluzet en 1878. — Etienne Laurent én 1896. —
J.-B. Nardon en 1899.

L'église conserve encore plusieurs croix, monstrances et reliquaires en cuivre émaillé et doré, du XIII° et du XIV° siècle.

Le musée de Guéret possède aujourd'hui le bras-reliquaire de saint Pardoux. qui vient de l'église de Sardent.
C'est une pièce d'orfèvrerie de Limoges, du XIII° siècle.
Il y avait dans le bourg de Sardent une chapelle dédiée à saint Symphorien ; elle est qualifiée annexe en 1557 et 1571.
C'est à Sardent qu'est né saint Pardoux, abbé, mort le 6 octobre 737,à l'âge d'environ quatre-vingts ans.
Autour de son tombeau s'est formé la ville de Guéret. Vers 1867 on a construit à Sardent une petite chapelle en son honneur.
Bertrand de Drouilles donna, du temps du roi Robert, Saint-Pierre de Sardent au monastère d'Uzerche.

Un sou d'or de l'époque mérovingienne portant pour inscription : SARETENO, et au revers BAURDULFUS MON, est attribué à Sardent.

En 1846 on a trouvé dans la commune de Sardent une médaille d'Antonin, recouverte d'une belle patine et assez bien conservée. On y lit : M. ANTONINUS AUG. ARM. PARTH. MAX. avec une tête laurée à droite.

Antoine-François-Sylvain Coudert, chevalier, était seigneur de Sardent, Lavaud-Blanche, de 1774 à 1789. Il était lieutenant-général de la sénéchaussée de la Marche. Ses armes sont d'azur au chevron d'or, accompagné en pointe d'un agneau passant d'argent, au chef cousu d'azur chargé de trois flammes de gueules.

On trouve dans cette commune les villages suivants :

 
    Basségeas.
Caurades.
Ceilloux.
Chabannes (Les).
Chaize (La).
Chassoule (La).
Châtrelles (Les).  On a trouvé au village des Chatreiles, vers 1845, une sépulture gallo-romaine contenant une urne en terre noire et cinq médailles de l'empereur Néron.
Chaumette (La).
Cheminade (La).
Chiers (Les).  Le 27 novembre 1501, Renier Rorgue faisait aveu et dénombrement de sa seigneurie des Chiers.
Chironceau (Le).
Coculet.  Nommé dans les registres paroissiaux en 1669.
Cocurgne.
Colombeau, alias Colombourg.
Condreau (Le).
Courteilles (Les).
Cros-la-Vergne.
Crousetière (La).
Faye- au-Bost (La).
Feite (La).  A l'extrémité septentrionale de la commune, et prés de ce village, on trouve une statue en pierre, -grossièrement sculptée, connue sous le nom de Marmot. C'est peut-être l'ceuvre d'un maçon de la contrée qui a ainsi façonné un bloc de granit existant en ce lieu.
Fontarrades.
Grand-Blessac (Le).
Grand-Chiroux (Le).

Jarige (La).
Las-Champs.
Maisonniaux.
Marque.
Masbollé.  En 1838 on a découvert dans ce village une sépulture gallo-romaine où étaient plusieurs urnes en terre noire et quelques ustensiles en fer.
Mas-Maugeas.
Nasriche.
Mas Rivet (Le) .
Masthubert (Le).
Mazeau (Le).
Mazelet (Le).
Mondoueix ( Le).
Mont-de-Sardent (Le)
Monteil (Le).
Nouallet.
Petit-Blessac (Le).
Petit-Chiroux Le).
Rebeirolle (La).
Ribière-Jalade (La).
Ronze (La).
Royère (La) était le chef-lieu de l'une des trois collectes qui existaient dans la paroisse de Sardent; ses habitants firent leur cahier de doléances en 1789.
Saint-Pardoux.
Segondat.
Teillaucher ou Teil-au-Cher.  En 1846 on a trouvé dans ce village une hache en bronze pesant environ 700 grammes.
Toureau (Le).
Tresanne.
Vedrenne (La).
Vergne (La).
Ville-Chadaud.

Ville-Jaleix.

Villevégoux.
 
   
Notaires à Sardent (minutier des AD23)
BONNET Jacques; 1854 à 1867
COURTY Hyppolyte; 1896 à 1907, répertoire
CRESSANT Baptiste; 1807 à 1816
HUBERT Auguste; 1867 à 1889
LEGENDARME Louis, François; 1911 à 1939, répertoire
RIOUBLANT François; 1816 à 1853
 
   
Villages en 2001:
Bassegeas, Bois-Châtenet, Les Caurades, Les Chabannes, La Chaise, La Chassoule, Les Chatrelles, La Chaumette,
La Cheminade, Les Chiers, Le Chironceau, Cœurgne, Colombourg, Le Condrot, Les Couteilles, La Crouzetière,
La Fayaubost, La Feyte, Fontarade, Grand­Blessac, Grand-Chiroux, La Jarrige, Le Maisonniaux, Marque, Le Mas-Riche,
Le Mas-Rivet, Le Masbol, Masmengeas, Masthubert, Le Mazeaud, Mazelet, Le Mondoueix, Mont-de-Sardent, Le Monteil,
Petit-Blessac, Le Petit-Chiroux, Les Quatre-Viats, La Rebeyrolle, La Ribière-Jalade, La Ronze, La Royère, Secondat, Seilloux,
Le Teillaucher, Le Touraud, Tressagne, La Vergne, Villechadeau, Villejaleix, Villevegout.

 
  novembre 2009 

Jean-Luc JOLY pour GenDep23 ®